Search
Close this search box.

Le joueur de poker que vous ne voulez PAS être

Il arrive à grands pas et fait du coup éclater votre paisible bulle de confort.  Souriant à grandes dents, il vous a déjà repéré comme sa prochaine victime.  Il n’est pas de mauvaise foi pourtant, mais son discours vous matraque avant même que les premiers mots soient prononcés.  Cet homme, depuis peu passionné de poker, entreprend son allocution: “Tu ne croiras pas à quel point j’ai été malchanceux hier soir.  Je pogne des as et un fish relance devant moi…”.

ZAP!  Le cerveau se met en veille prolongée et les yeux lancent un faible signal de détresse, à la recherche d’une échappatoire à ce qui pourrait bien être de très longues minutes d’insipides histoires.   Ce n’est pas que vous n’appréciez pas cet homme qui vous essouffle, mais vous n’êtes simplement pas intéressé .  L’histoire s’est répétée trop souvent; chaque fois les mêmes complaintes, chaque fois votre fausse empathie face à ce vous savez n’être que trop standard.

Vous reconnaissez le profil?  Peut-être même est-ce vous?   Eh bien, voici quelques vérités franchement bonnes à savoir sur l’attitude à éviter en tant que joueur de poker!

Les histoires de bad beat

Voilà certes la plus fâcheuse des habitudes de bien des joueurs, la plus typique quand on pense aux défauts qu’on peut leur trouver.  Soyons directs et honnêtes.  Les bad beat arrivent à tout le monde. NON, les vôtres ne sont pas plus terribles que pour quiconque autre et NON, ça ne nous intéresse pas de les entendre.  Juste pour être certain, répétons-le une fois de plus:  Personne ne s’intéresse aux histoires de bad beat, donc stop!

Ceci ne signifie pas qu’il faille éviter de parler de mains jouées.  Au contraire, les joueurs apprécient généralement une question authentique avec des informations suffisantes pour se mettre en contexte et débattre des différentes options.  Respectez l’intelligence de vos interlocuteurs et échangez avec eux des mains sincèrement intéressantes.  Bref, impliquez votre partenaire dans la réflexion plutôt que de simplement raconter votre histoire.  Vous verrez tout de suite que son niveau d’intérêt s’en trouvera décuplé.

Petit conseil en passant:  avant de bâtir votre mise en situation, répétez-la mentalement au moins une fois.  La main est peut-être la plus intéressante du siècle, vous perdrez l’intérêt de votre interlocuteur si vous jonglez maladroitement avec les détails en vous corrigeant vous-même.

Le prêcheur à la table

L’économie du poker se nourrit sur les joueurs occasionnels faisant du jeu un divertissement.  Vous avez franchi suffisamment d’échelons afin de tirer un profit des cartes?  Génial!  Votre responsabilité est maintenant d’offrir un climat de jeu invitant et agréable pour vos adversaires.  Après tout, s’ils sont pour vous donner leur argent, aussi bien leur rendre le tout le moins douloureux possible, non?

Pourtant, bien des joueurs deviennent des prêcheurs à la table dès qu’ils se jugent supérieurs à leurs adversaires.  Ils soulignent les erreurs évidentes commises et d’un air mi-narquois mi-méprisant,  ne manquent pas une occasion de souligner leur soi-disant suprématie.

Non seulement cette attitude vaniteuse est-elle franchement désagréable pour l’ensemble des joueurs, mais il y a pire.  Lorsqu’on attaque l’orgueil d’un adversaire, aussi mauvais puisse-il être, ce dernier aura tendance à redoubler de prudence et de débrouillardise.  En faisant votre coq, vous diminuez la profitabilité de la table.

Laissez-moi vous partager un petit secret supplémentaire.  Par expérience, je peux vous dire que le prêcheur à la table est rarement aussi bon qu’il le pense lui-même.  Le pro, c’est plutôt le gars amical à l’autre coin de la table, silencieux devant vos inepties, mais riant intérieurement de votre rhétorique.  Ce dernier sait qu’au poker, pour toute généralité, il existe mille exceptions.  Puis même s’il est probablement le mieux placé pour correctement le faire, à quoi bon donner des enseignements gratuits?

Le martyr opprimé par Dame Chance

C’est vrai, les séquences perdantes peuvent être franchement destructrices sur le moral.  Il est évidemment correct rechercher le réconfort de ses amis joueurs afin de traverser ces dernières.  Toutefois, une session perdante, ou même une semaine de pertes consécutives ne sont pas ce qu’on appelle communément dans le jargon un véritable downswing.

La nature même du poker implique le facteur chance, donc du coup une variance incontrôlable, peu importe le talent du joueur.  Personne n’aime perdre, mais cette réalité est intrinsèque au jeu et à la possibilité même de pouvoir gagner.  Inutile donc de vous plaindre dès qu’une situation où vous avez l’avantage se transforme en main perdue!  Le rôle du joueur est de prendre les décisions maximisant son potentiel de gain. Le résultat lui n’est que très rarement béton, alors il faut vivre avec la malchance que cela occasionnera parfois.

Si vous êtes incapable d’accepter cette réalité sans vous dresser en martyr chaque fois que la malchance est au rendez-vous, le poker n’est probablement pas pour vous.  Pensez-y.  Vos amis amateurs de poker connaissent cette chanson et composent avec cette variance tout comme vous, quoique vous puissiez en penser.  Il est donc fort peu probable qu’ils éprouvent une empathie particulière à votre égard, sinon de vous trouver plaignard!  C’est encore pire si vous partagez cette malchance avec quelqu’un n’étant pas familier avec ce jeu.  Les parieurs ne font pas pitié et même si là n’est pas votre objectif, vous aurez l’air bien misérable!

Le contraire est aussi vrai, mais dans une moindre mesure.  Vous êtes dans une séquence gagnante et criez vos gains sur tous les toits?  Vous ne recevrez peut-être pas l’encouragement que vous espérez.  Argent et jalousie sont un combo explosif qui fait rarement heureux mariage.  Ainsi, si vous avez envie de vous pavaner avec vos billets, préparez-vous à payer la prochaine tournée!  Les gens apprécieront beaucoup mieux votre chance s’ils peuvent eux aussi en profiter.

Rappelez-vous ultimement que le poker est un jeu et ne devrait donc pas, même si vous en faites une source de revenue importante, être abordé avec un sérieux démesuré, du moins une fois hors de la table!

PrincePoker vous offre la meilleure sélection de bonus de poker pour les plus populaires salles offertes sur le net! 

PrincePoker

50 $ en argent et tickets!

Les nouveaux joueurs sur GG Poker profitent d'un forfait d'argent et de tickets gratuits de 50 $ pour tout dépôt de 20 $ en plus! Ils peuvent aussi choisir un 100% up to 600 $:

output-onlinepngtools

1500 $ gratuits pour une 1h!

Golden Tiger Casino offre l’un des bonus les plus intéressants du net, soit un cadeau de 1 500$ sans dépôt nécessaire pour 1h! Gardez vos profits jusqu'à 100 $.

dice1
dice1